Review : La Couleur de l’Ame des Anges, de Sophie Audouin-Mamikonian

Hello les lecteurs ! Je vous reviens pour une lecture toute fraîche, j’ai nommé La Couleur de l’Âme des Anges, un roman unique de Sophie Audouin-Mamikonian (par « unique », j’entends qu’il n’y a pas de tome 2, c’est donc une lecture parfaite pour ceux qui veulent un bon livre sans devoir attendre 13 tomes pour avoir toutes les intrigues résolues). Voici d’abord le résumé :
Le résumé : « Jeremy, jeune homme de 23 ans, est sauvagement assassiné.En devenant un Ange, il réalise que la lutte pour survivre n’est pas terminée et qu’il peut aussi mourir dans ce nouvel univers.
En effet, pour ne pas disparaître, tout Ange doit se nourrir de sentiments humains. Et Jeremy va bientôt découvrir avec effroi qu’il doit même les provoquer ! Provoquer la haine, l’amour, la joie, la tristesse, la peur, la compassion…Seules les émotions fortes peuvent rassasier les Anges, colorant leur peau en bleu pour les émotions positives, en rouge pour les négatives.
Recherchant la raison pour laquelle il a été tué, Jeremy piste alors Allison, une vivante de 20 ans, témoin involontaire de son exécution. À force de côtoyer, jour et nuit, la ravissante et naïve jeune fille, il finit par en tomber follement amoureux. Mais l’assassin de Jeremy a lui aussi jeté son dévolu sur Allison et fera tout pour supprimer ce témoin indésirable… Jeremy parviendra-t-il à sauver la vie de celle qu’il aime alors que, dans l’au-delà, des Anges rouges se liguent aussi contre lui ?
Avec ce premier volet d’une duologie ambitieuse et envoûtante, l’auteur emmène ados et jeunes adultes dans l’au-delà, cet univers qui alimente toujours les plus grands fantasmes et la plus vive curiosité.Un thriller haletant dans lequel frissons et passions s’entremêlent, une traversée jouissive et inquiétante de l’autre côté du miroir, une atmosphère sensuelle et entêtante qui habitera longtemps le lecteur une fois le livre refermé.
Sauvagement assassiné à 23 ans, Jeremy devient un Ange…et réalise avec effroi que l’on peut mourir aussi dans l’au-delà. Pour ne pas disparaître, en effet, tout Ange doit se nourrir des sentiments humains et même…les provoquer ! Invisible et immatériel, Jeremy décide d’enquêter sur sa mort et tombe amoureux de la ravissante Allison, une vivante de 20 ans, témoin de son meurtre. Or l’assassin de Jeremy traque la jeune fille… Jeremy parviendra-t-il à sauver Allison ? Sera-t-il capable de sacrifier ses sentiments et de vivre à jamais séparé d’elle ?Laissez-vous porter par les ailes du désir… »
Mon avis : J’ai beaucoup aimé ce livre, parce que l’idée générale est assez originale : l’univers est celui de l’au-delà, parallèle à celui des vivants, qui comporte ses propres règles nouvelles et mystérieuses, que l’on apprend par bribes en même temps que Jérémy. Les Anges et leur façon de considérer les vivants sont passionnants : tout est organisé autour du combat entre les Bleus (Anges penchant pour les émotions positives et voulant les insuffler aux vivants) et les Rouges (Anges penchant pour les émotions négatives, voulant tuer tout ce qui bouge). Ainsi, on découvre par exemple qu’il se tient des congrès dans l’au-delà pour savoir si ce sont les Bleus ou les Rouges qui vont diriger le monde et le faire pencher du côté du Bien, ou du Mal. En effet, la question est primordiale, puisque les deux camps doivent se nourrir de Brume, a.k.a les émotions des vivants, positives (pour les Bleus) ou négatives (pour les Rouges). Une autre question se pose, dans cet univers qui semble figé : puisqu’il y a des Anges…où est Dieu ? Et le diable, existe-il aussi ? Et où vont ces Anges qui éclatent après s’être trop ou pas assez nourris ? Se peut-il que le monde parallèle de l’au-delà ne soit que transitoire, avant le paradis ou l’enfer ?
Ensuite, il y a l’intrigue : On est tout de suite plongés dans une sorte de thriller fantastique, plus Young Adult que Jeunesse par les thèmes abordés (ainsi que quelques scènes d’érotisme vraiment soft). Comme dans tous les romans de Sophie Audouin-Mamikonian, on trouve des personnages manipulateurs, dont les apparences sont toujours trompeuses, et l’intrigue les suit en se nouant et se dénouant : vraies révélations, fausses révélations, tout s’enchaîne et s’emmêle, et bien malin celui qui pourra démêler le vrai du faux avant les dernières pages ! Pendant un moment, cela peut même tourner la tête, car il devient impossible de savoir quelle tournure l’histoire va prendre.  Pour ma part, j’aime bien suivre le cours d’un livre sans vraiment me poser de question sur qui veut quoi. Je préfère attendre le dénouement et laisser toutes les révélations me sauter au visage. Et là, j’ai été servie ! Un véritable feu d’artifices d’informations capitales !
Enfin, concernant les personnages, j’ai bien aimé Jérémy et son esprit combatif. Le fait de retrouver Albert Einstein dans l’au-delà m’a aussi fait beaucoup rire, et j’étais à la fois fascinée et angoissée par le duo de vieux Anges aussi mystérieux que puissants, Flint et Lili. En revanche, j’ai eu plus de mal avec Allison, la copine (un peu cruche selon moi) de Jérémy. Je l’ai trouvée plutôt plate, prévisible et stupide, mais il s’agit du seul bémol de ce livre ! 🙂
Ma note : 18/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *