Review : Indiana Teller, de Sophie Audouin-Mamikonian

Hello les lecteurs, vous allez bien ? Aujourd’hui, on se retrouve pour une des meilleures séries au monde, j’ai nommé Indiana Teller, de Sophie Audouin-Mamikonian (déjà connue pour Tara Duncan, La Danses des Obèses, ou Clara Chocolat). Sans plus attendre, voici le résumé !
Le résumé : « Dans les interminables plaines du Montana s’étend le ranch des Lykos. Les voisins alentour sont loin de se douter que ses habitants sont les membres de l’un des clans de loups-garous les plus puissants d’Amérique du Nord. Parmi eux, un seul humain a sa place : Indiana Teller, 17 ans. Né de l’union d’une humaine aux pouvoirs mystérieux et d’un loup-garou, Indiana est le petit-fils et le seul héritier de Karl, le chef de la meute. Se sentant comme un étranger parmi les siens, il lutte pour trouver sa place dans la hiérarchie codifiée imposée par son peuple : des créatures fantastiques qui vivent cachées au milieu des hommes.
En quête d’une vie normale, il rejoint l’université du Montana où il fait la connaissance de Katerina O’Hara et de Tyler Brandkel, le fils d’un éternel rival de son grand-père. Indiana et Tyler savent qu’ils n’ont pas le droit de convoiter une humaine. Mais malgré les avertissements des leurs, ils tombent tous les deux amoureux de Katerina. Peu de temps après, Indiana est victime d’un terrible accident dont il sort miraculeusement indemne en se volatilisant au dernier moment. Cet événement lui révèle une capacité secrète : il peut rebrousser le temps instantanément lorsqu’il est en danger.
Voilà un atout précieux, car son accident semble suspect : aurait-il été la cible des Brandkel qui veulent évincer Karl et reprendre le pouvoir ? L’équilibre et la sécurité des loups n’ont jamais été aussi menacés. A l’aide de son nouveau don, Indiana trouvera-t-il la force d’empêcher la guerre ? Oseriez-vous défier les lois du clan ? »
Mon avis : J’ai adoré cette série fantasy originale, qui délaisse les traditionnelles héroïnes brunes aux yeux verts pour choisir comme personnage principal et narrateur un jeune adolescent plein d’humour et de sensibilité. On plonge tout de suite dans l’univers de la meute, et on découvre les loups-garous, généralement laissés pour compte dans la fantasy, ou présentés comme de simples bêtes sauvages et dangereuses. Peu à peu, la série s’ouvre aussi sur les autres espèces : vampires, sorciers, fées, on les retrouve tous, mais peints sous un nouveau jour ! 🙂 On apprend, grâce aux explications d’Indiana, que les créatures surnaturelles forment finalement une société complexe, codifiée, qui s’efforce de maintenir un équilibre en vivant aux côtés des humains. L’univers est riche et construit et se développe un peu plus à chaque tome, n’hésitant pas à aller plonger dans les plus anciennes légendes (les légendes arthuriennes, notamment) pour les remettre au goût du jour.
Ensuite, le choix d’un adolescent comme narrateur permet aussi de s’interroger sur la différence, souvent ressentie (je parle d’expérience) lors de l’adolescence, ou selon nos expériences personnelles. Ici, Indiana se sent mis à l’écart à cause de sa mère humaine, puis à cause de son pouvoir unique, celui de Rebrousse-temps, que personne ne peut comprendre. On fait aussi la connaissance de la SangVol Annabelle (définitivement mon personnage préféré !) mi-humaine, mi-vampire, qui doit lutter pour s’imposer dans la société très select des vampires. Enfin, il y a le semi Axel qui, n’étant pas un loup-garou « pur sang » est mis au ban de la société. La série est donc aussi une série qui s’intéresse à la transition, de l’enfance à l’âge adulte, et à la connaissance de soi. On retrouve également les valeurs toujours agréables de loyauté, d’amitié et d’amour.
Enfin, l’intrigue est pleine de rebondissements, notamment à cause des ennemis toujours plus puissants et manipulateurs, ce qui fait qu’on dévore les livres sans s’en rendre compte, happés par l’univers, les personnages et leurs aventures. Bref, cette série a encore été un vrai coup de cœur, j’ai beaucoup aimé retrouver la plume de l’auteure de Tara Duncan dans quelque chose de tout à fait différent. Finalement, je ne regrette qu’une chose : pourquoi juste quatre tomes ??
Ma note : 20/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *