Review : Caraval, de Stéphanie Garber

Hellooo ! Aujourd’hui, je vous présente Caraval, un roman fantasy/young adult de Stephanie Garber publié aux éditions Bayard. Je l’ai fini hier soir, et j’avais hâte de vous le faire découvrir, donc c’est parti !
Le résumé : « Bienvenue à Caraval! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu… Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions. Alors prenez garde à ne pas vous laisser trop emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas… »
Mon avis : J’ai aimé le livre dès les premières pages. Si vous suivez un peu l’actualité littéraire, vous savez probablement que Caraval, c’est LE livre du moment, ainsi que Six of Crows et A Court of Mist and Fury. Bref, j’avais bien envie de lire ce livre dont tout le monde ne disait que du bien, et je n’ai pas été déçue ! Raison de le lire n°1 : la couverture est magnifique.
Ensuite, l’histoire est addictive. Je pense que les nombreux avertissements y sont pour quelque chose : partout dans le début, on répète bien : « oui oui, Caraval n’est qu’un jeu, surtout ne vous laissez pas emporter » et pourtant, comme les personnages, on se perd vite dans ce cirque immense qui émerveille et terrifie à la fois. De quoi vous parler en premier ? Du mystérieux Légende, maître de Caraval, que personne ne voit jamais, réputé pour changer de personnalité en fonction des rôles qu’il incarne, qui place le jeu au-dessus de tout, et même au-dessus de la vie ? De Caraval lui-même, cet immense jeu qui ne dure que cinq nuit, sorte de chasse au trésor merveilleuse à la fin de laquelle les participants se voient accorder un souhait, et qui pourrait se révéler bien plus mortel que prévu ? Ou alors, peut-être qu’il faudrait vous présenter les personnages.
Tout d’abord, on rencontre Donatella et Scarlett (ne vous arrêtez pas sur les noms, c’est la seule faute de goût du livre), sœurs soudées et terrifiées par les mauvais traitements que leur inflige leur père : il les bat, contrôle toute leur vie, leur interdit l’amour et prévoit de marier Scarlett à un homme dont elle ne sait même pas le nom. La mère de Scarlett et Donatella, elle, a disparu. J’ai trouvé intéressant de voir la façon dont les deux sœurs avaient appris à se protéger :  Scarlett, en début de livre, paraît très sage, très réservée. Pour elle, obéir est le meilleur moyen d’éviter les coups. Donatella, en revanche, s’est réfugiée dans une carapace de rêve et un faux côté superficiel pour cacher ses sentiments, ce qui la rend à mon sens plus intéressante. Et alors que les deux soeurs cherchent à échapper à leur père le temps d’un Caraval (leur souhait depuis qu’elles sont enfants), voilà qu’arrive le mystérieux Julian, qui possède justement un navire et peu justement les emmener gratuitement. Vous avez dit louche ? Ensuite, à Caraval, Scarlett rencontre de nombreux personnages secondaires hauts en couleurs, qui semble pouvoir apparaître et disparaître au moment opportun, dans une sorte de danse qu’elle ne comprend pas tout à fait, obnubilée par une idée : retrouver Donatella, enlevée par Légende à l’entrée de Caraval.  Mais peut-elle y arriver, alors que surgit soudain son père dans le cirque, bien décidé à mettre la main sur elle, et alors que le jeu de Légende semble se révéler mortel pour Donatella ?
Ce livre fait vraiment passer par toutes les émotions : l’émerveillement, d’abord, face à la magie de Caraval, mais aussi la tristesse, lorsqu’on voit les souffrances qu’ont endurées Donatella et Scarlett à cause de leur père, puis une angoisse mêlée de fascination pour Légende qui maîtrise son jeu comme un virtuose, et une sorte de tendresse pour certains personnages secondaires.
Bref, je pense que vous aurez compris, ce livre est vraiment un coup de cœur, et je n’attends qu’une chose : le tome 2 !
Ma note : 20/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *