Review : Blue : la couleur de mes secrets, de Camille Pujol

Hello, qu’est-ce que vous lisez, en ce moment ? Moi, je viens de finir Blue : la couleur de mes secrets, de Camille Pujol, aux éditions Lafon. C’est parti pour la présentation !
Le résumé : « Blue n’est pas une adolescente comme les autres. À seulement 17 ans, elle dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec ses parents et son jeune frère, et à rester discrète pour ne pas attirer l’attention.Mais ses mystérieux cheveux bleus captent inévitablement tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Et comment se fondre dans la masse alors que son ex violent refait surface et que Nathan, un jeune homme à la réputation sulfureuse, a décidé de la percer à jour ? »
Mon avis : Je n’ai pas aimé ce roman. Je ne sais pas si l’on peut dire qu’il était mal écrit, parce que c’est surtout au niveau des idées que je n’ai pas adhéré. Par exemple, Nathan le « jeune homme à la réputation sulfureuse », est surtout, selon moi, un harceleur sexiste qui ne s’en sort que parce qu’il est mignon. C’est systématique dans ce roman : il suit Blue dans la rue, s’impose chez elle sans permission, toujours pour être désagréable, la harcèle de textos, alors qu’elle lui demande je ne sais combien de fois de partir. Mais il a une excuse : il est « attiré » par elle. Moi qui croyais que l’amour reposait sur la confiance et le respect de l’autre… Vraiment, ce côté ne m’a pas plu : des hommes qui confondent amour et possessivité déplacée, il y en a des dizaines, et c’est tout sauf romantique. Non, la rue n’est pas un endroit pour draguer, et se montrer insistant quand on a reçu un refus ne vous rend ni sexy, ni cool, ni quoi que ce soit. On abandonne l’idée.
Ensuite, j’ai trouvé que les rebondissements de l’intrigue étaient trop gros, pas crédibles : par exemple, tout le monde deale dans le plus grand des calmes, et Blue, qui a déjà eu une expérience avec ça (je n’en dis pas plus, au cas où vous voudriez tout de même lire), et alors qu’elle a coupé tous les ponts, se retrouve de nouveau mêlée à la drogue. Comme si tous les garçons de sa région étaient des dealers, ou qu’elle avait une sorte de radar. Il y a aussi une histoire de grossesse (je spoile un peu, mais il fallait en parler) qui n’est pas du tout réaliste, où les bébés s’attrapent comme les rhumes (grâce et pertinence sont ma ligne édito).
Enfin, au niveau des personnages, on ne peut pas vraiment s’attacher à Blue, parce qu’on ne la connaît pas, ce qui est assez étonnant dans un roman écrit au « je ». Je m’explique : on ne sait pas grand-chose de Blue, hormis son passé qu’elle dévoile petit à petit. Mais ses autres qualités ? Ses goûts ? Sa personnalité ? C’est une narratrice réservée, peut-être un peu trop. En même temps, je comprends cette idée, puisque dès le début du roman, l’auteure nous montre que Blue se protège et est bien décidée à ne pas se dévoiler, mais tout de même, ça m’a manqué de ne pas en savoir un peu plus sur l’héroïne. Et puis, il y a aussi un problème de cohérence avec elle : une jeune fille qui cherche à tout prix à disparaître, à se fondre dans la masse, se colore les cheveux en bleu fluo ? Je n’ai rien contre les couleurs, mais dans le cas de Blue, elle aurait tout aussi bien pu brandir une pancarte « COUCOU C’EST MOI ».
C’est aussi le cas des autres personnages secondaires : Anabella, par exemple, l’ex-meilleure amie de Blue qui en est venue à la haïr, et qui a une place dans l’histoire pendant un moment, avant de disparaître brusquement. Et les relations de couple des personnages sont toutes malsaines.
C’est donc une lecture qui ne m’a pas plu du tout, même si j’ai lu jusqu’à la fin dans l’espoir d’un rétablissement (mais même la fin est assez décevante). Bon, il y a tout de même quelques points positifs, notamment un couple LGBT en arrière-plan, le petit frère et la mère de Blue qui sont assez choux, et le roman se lit vite. J’espère vous retrouver demain avec une meilleure lecture ! 😉
Ma note : 10/20

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *