Review : Le voyage du Basilic, Marie Brennan

Hellooo !! On se retrouve après une petite absence pour la review du tome 3 des Mémoires par Lady Trent : Le voyage du Basilic ! Cette série fantasy et scientifique est écrite par Marie Brennan, et publiée chez l’Atalante, le tome 3 fait 368 pages et coûte, comme les deux autres, aux alentours de 21€. Voici ce que j’en ai pensé !

Le résumé : « Isabelle Trent, devenue célèbre, n’en a pas fini de déplaire à la bonne société du Scirland (qui doit beaucoup à l’Angleterre victorienne).
Notre impétueuse naturaliste, après avoir transformé sa demeure en une sorte d’université pour jeunes femmes désireuses de s’instruire, entreprend de monter une expédition afin d’étudier les dragons du monde entier et, l’espère-t-elle, révolutionner leur taxonomie. Comble d’inconvenance, cette fois, Jake, le fils d’Isabelle et de son défunt mari, est du voyage.
Le voilier Basilic débute son périple dans le Grand Nord où Isabelle étudie (en pantalon) les serpents de mer, puis passe par un pays qui serait peut-être le Mexique, se fait chasser du Yélang et visite enfin les îles volcaniques de l’hémisphère Sud, où elle en apprend davantage sur la civilisation des Draconiens qui ont dominé le monde dans l’antiquité.
Au cours de ce voyage, le lecteur est aussi témoin d’une nouvelle étape de la vie sentimentale d’Isabelle ; quant à la présence de son fils, elle donne lieu à moult touches ironiques et tendres, car elle découvre que Jake ne s’intéresse qu’à une chose : la mer et tout ce qui s’en rapproche – mais pas aux dragons. »

Mon avis : Le voyage du Basilic confirme mon coup de coeur pour la série des Mémoires par Lady Trent ! On retrouve d’abord notre héroïne, dont la plume est toujours aussi acérée et mordante. Isabelle gagne en assurance et en expérience, donc je la trouve de plus en plus intéressante. Elle devient une scientifique accomplie, et ne perd rien de son caractère explosif, j’adore lire ce qu’elle écrit, ahah. Les autres personnages ne sont pas en reste non plus, puisque beaucoup de nouveaux persos arrivent dans ce tome : on découvre Jacob, le fils d’Isabelle, que j’ai trouvé assez attachant aussi avec sa passion pour la mer. Il y a aussi Suhail, un archéologue assez mystérieux qui est assez séduisant et accompagne Isabelle pendant une partie de son voyage. Tom Wilker est un peu plus absent de ce tome (dommage…) tout comme Nathalie (re-dommage…), mais on gagne tout de même Aékinitos qui est le capitaine de navire le plus badass que je connaisse !

Ensuite, côté intrigue, que du positif. D’abord, Isabelle avance dans ses découvertes scientifiques, on en apprend plus les dragons qui sont toujours aussi fascinants, et je suis vraiment content.e de voir comment avance leur quête (même si c’est trooop lent pour moi, je voudrais qu’ils révolutionnent le monde et l’univers, je rage à chaque fois qu’ils doivent faire demi-tour à cause d’un perso ou d’une mésaventure. ON VEUT ALLER PARTOUT BON SANG). Et comme dans les tomes précédents, on en apprend aussi beaucoup sur l’univers : Isabelle visite ici de nombreux pays, les civilisations sont hyper creusées avec beaucoup de coutumes, de vocabulaire spécifique, de croyances, de paysages qu’on s’imagine tout de suite… J’ai adoré. Une partie du livre se passe dans des îles qui me font penser à la Polynésie, donc décor de rêve, météo paradisiaque… J’avoue que ça m’a fait rêver.

Bref, ce tome était vraiment génial et j’attends le prochain avec impatience ! Sérieusement, n’attendez plus, lisez cette petite merveille, Marie Brennan est vraiment douée, le style d’écriture est dynamique et original par rapport à ce qu’on a l’habitude de lire, il ne faut plus attendre.

Ma note : 20/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *