Review : Grisha : Siege and Storm, de Leigh Bardugo

Hellooo ! Voici donc le deuxième tome de la trilogie Grisha : Siege and Storm, de Leigh Bardugo. Il est édité aux éditions Square Fish et fait 435 pages. Enjoy !

Le résumé VO : « Hunted across the True Sea, haunted by the lives she took on the Fold, Alina must try to make a life with Mal in an unfamiliar land. She finds starting new is not easy while keeping her identity as the Sun Summoner a secret. She can’t outrun her past or her destiny for long.

The Darkling has emerged from the Shadow Fold with a terrifying new power and a dangerous plan that will test the very boundaries of the natural world. With the help of a notorious privateer, Alina returns to the country she abandoned, determined to fight the forces gathering against Ravka. But as her power grows, Alina slips deeper into the Darkling’s game of forbidden magic, and farther away from Mal. Somehow, she will have to choose between her country, her power, and the love she always thought would guide her–or risk losing everything to the oncoming storm. »

Le résumé VF fait par moi : « Poursuivie à travers la mer, hantée par les vies qu’elle a prises dans le SHadow Fold, Alina essaye de reconstruire sa vie avec Mal dans un pays étranger. Elle commence à se rendre compte qu’il n’est pas aisé de garder son identité d’Invocatrice de Lumière secrète. Elle ne peut échapper à son passé et à sa destinée plus longtemps.

Le Darkling est revenu du Shadow Fold avec un nouveau pouvoir terrifiant, ainsi qu’avec un dangereux plan qui va tester les limites du monde. Avec l’aide d’un corsaire de renommée, Alina retourne dans le pays qu’elle avait abandonné, déterminée à combattre les forces qui se rassemblent contre Ravka. Mais alors que son pouvoir grandit, Alina s’enfonce dans la magie interdite du Darkling, et s’éloigne toujours plus de Mal. D’une façon ou d’une autre, elle devra choisir entre son pays, son pouvoir, et l’amour qui devait toujours la guider – ou elle risquera de tout perdre dans l’orage à venir. »

Mon avis : Siege and Storm m’a beaucoup plu, sûrement plus que Shadow and Bone ! On retrouve Alina et Mal qui ont encore changé, après leur expérience traumatisante dans le Fold, et leur première confrontation avec le Darkling. Alina doit apprendre à vivre avec son nouveau pouvoir, dans unmonde où tous veulent qu’elle le cache. Or, les Grishas ne s’épanouissent qu’en utilisant leur magie, et elle peine à le faire comprendre à Mal. La relation entre Alina et Mal est vraiment intéressante, parce qu’ils doivent se trouver une zone de confort alors que tout les sépare : lorsqu’Alina est à l’aise, Mal ne l’est pas, et lorsqu’il l’est, elle se sent de trop. Un fossé les sépare, et leur amour semble compromis…à moins qu’ils ne trouvent une solution ensemble ?

Ce tome est aussi beaucoup plus tourné par les jeux de pouvoir : on sait à présent que le Darkling ne sert que ses intérêts et vise la conquête du trône, tandis que l’Apparat (le grand prêtre) est parti monter une armée de fidèles pour défendre le culte de « Sankta Alina », et que les véritables dirigeants de Ravka sont incapables de gouverner et laissent leurs armées se faire décimer. Alina doit essayer de mettre de l’ordre dans le royaume avant qu’il ne soit trop tard, et j’ai aimé cette intrigue plus grave, plus politique.

Siege and Storm est vraiment riche en rebondissements : les pouvoirs augmentent, puisque le Darkling maîtrise désormais la magie interdite, et Alina est à la recherche des deux animaux de pouvoir restants pour augmenter aussi son propre pouvoir. Cependant, une connexion étrange s’est installée entre le Darkling et elle, et Alina se découvre une soif de pouvoir qu’elle peine à maîtriser. J’aime beaucoup cette idée de donner une face sombre aux héros : personne n’est entièrement bon ou entièrement mauvais, et le combat mental pour rester du bon côté est assez top !

Ce deuxième tome de Grisha permet aussi de (re)découvrir de nombreux personnages : tout d’abord, il y a Sturmhond, le mystérieux corsaire qui semble ne jamais dire tout à fait ce qu’il pense et qui réserve de nombreuses surprises à Alina et Mal. Je l’ai adoré ! C’est un personnage très fort, complexe, assez drôle, exactement ce dont Mal avait besoin pour avoir un rival digne de ce nom. Il me fait beaucoup penser à Jack Sparrow, pour vous donner une idée. Ensuite, on retrouve Zoya, la Grisha qui semblait haïr Alina dès son premier jour au Little Palace. J’aime beaucoup ce personnage et je pense qu’elle pourrait être vraiment intéressante. En tout cas, j’ai hâte de voir à qui elle sera loyale. Et puis, d’autres personnages arrivent, chacun avec un caractère prononcé : Tamar, Tolya, Vassili… Je les ai tous trouvés parfaits ! On revoit aussi rapidement Baghra et Botkin, que j’avais adorés dans Shadow and Bone.

Bref, Siege and Storm est beaucoup plus complexe et plus riche que le premier tome de Grisha : cette fois, on est tout à fait plongés dans l’univers, et les luttes de pouvoir sont passionnantes. Tous les personnages vont avoir leur rôle à jouer, et j’ai hâte d’entamer le tome final !

Ma note : 18/20 (je ne mets pas 20 parce qu’il me manquait un petit déclic pour que ce soit un coup de cœur, mais c’était déjà une très bonne lecture).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *