Review : Cress, de Marissa Meyer

Hellooo ! Je vous retrouve ce soir pour le tome 3 des Chroniques Lunaires de Marissa Meyer : Cress. C’est un bon roman d’un peu plus de six cents pages, publié chez PKJ comme le reste de la série. Voici le résumé et mon avis !

Le résumé : « Le sort de la Terre est dorénavant entre les mains de Cinder et de ses compagnons. Ils doivent à tout prix empêcher le mariage de l’empereur Kaito avec la terrifiante reine Levana.

Cress, hackeuse de génie, enfermée dans un satellite depuis sa naissance, est la seule à pouvoir les aider.

Mais peut-on vraiment lui faire confiance ? »

Mon avis : Pour le moment, Cress est mon tome préféré ! Le fait qu’il soit plus gros que les précédents ne m’a pas gênée et j’ai passé un très bon moment, tant il était addictif.

Même s’il met longtemps à commencer (environ cent cinquante pages avant de rentrer dans la véritable intrigue), la suite est très dense : on a de plus en plus de personnages et les chapitres suivent les différents points de vue (Kai, Scarlet, Cinder, Cress…), ce qui donne une bonne dynamique à la lecture. Et comme les personnages se retrouvent séparés en plusieurs groupes, les intrigues se multiplient et s’emmêlent, tout en permettant de mettre en avant chaque personnage. J’avais peur qu’en ayant trop de héro.ïne.s, certains soient laissés de côté, mais pas du tout. Au contraire, ce troisième tome creuse un peu mieux chaque personnalité !

Ensuite, j’ai adoré Cress : elle est vraiment adorable, toute gentille et innocente, même un peu naïve, et je trouve que ça lui donne beaucoup de charme. Comme le dit le résumé, elle a grandi dans un satellite, donc son expérience du monde est plutôt limitée. Elle découvre tout, et cela la rend très attachante (on renoue aussi un peu plus avec le thème de l’espace que j’avais déjà adoré dans Phobos et Illuminae, même s’il n’est pas exploité au même niveau). Sa romance est aussi très mignonne, j’ai hâte de voir comment elle va se poursuivre.

J’ai aussi apprécié le tournant plus géopolitique que prend Cress : on a plus de chapitres où Kai sert à quelque chose, puisqu’il doit protéger son peuple et déjouer les plans de Levana. Il y a beaucoup de révélations de ce côté-là, et on creuse aussi la létumose qui était restée très mystérieuse jusqu’à présent. Elle devient une véritable menace, et on revoit notamment le Dr Erland qui m’avait manquée dans Scarlet ! J’ai aimé suivre ses recherches et ses découvertes, et un peu de scientifique pour contrebalancer la romance et l’action ne m’a pas déplu.

Mention spéciale pour les Lunaires, aussi, qui apparaissent de plus en plus : on en apprend plus sur les principaux personnages Lunaires de la série : Levana reste très mystérieuse, mais les thaumaturges Park et Mira sont plus mis en valeur, on accède un peu à leur pensée et à leur partie de l’histoire, quand ils ne se confrontent pas au groupe de Cinder. J’ai beaucoup aimé, ça change des romans où on ne peut suivre que les héros (surtout que j’aime beaucoup Sybil Mira que je trouve vraiment badass).

Bref, Cress a été génial à lire, je vous le conseille (comme toute cette série, d’ailleurs) ! Là, je me lance donc dans deux lectures : A court of Thorns and Roses, et Winter, le dernier tome des Chroniques Lunaires !

Ma note : 19/20

1 commentaire sur “Review : Cress, de Marissa Meyer”

  1. Cette saga est vraiment géniale et c’est vraie que ce tome 3 est quand même riche en révélation et découverte. Il faut encore que je lise Winter mais j’avoue que celui-là, niveau pavé, il est pas mal ! ^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *