Review : Gemina, de Jay Kristoff et Amie Kaufman

Hellooo ! Je vous retrouve pour le deuxième tome de la série Illuminae : le dossier Gemina ! Cette série a été écrite par Jay Kristoff et Amie Kaufman, et est publiée aux éditions Casterman (688 pages, 19,90€). C’est parti !

Le résumé : « Sur la station spatiale Heimdall, tout le monde se prépare à la grande fête de Terra. Certains plus intensément que d’autres : la fille du commandant, Hanna Donnelly, experte en mode et en arts martiaux, aimerait bien faire la fête jusqu’au bout de la nuit.
C’est à ce moment précis que BeiTech lance son attaque, envahissant la station avec une violence inouïe. Ceux qui résistent sont éliminés. Les autres, capturés. Quant aux fuyards, ils sont traqués sans relâche.
Parmi les rescapés : Hanna et Nik, un véritable bad boy issu d’une grande famille mafieuse.
Les deux ados que tout sépare s’allient pour sauver leur peau. Pendant que s’amoncellent les cadavres, dont certains d’êtres très proches… »

Mon avis : On retrouve donc l’univers de science-fiction du premier tome d’Illuminae, mais les personnages sont différents : au lieu de Kady et Ezra qui sont toujours à bord de l’Hypatia, on suit Hanna et Niklas à bord de la station Heimdall. J’avoue que j’étais assez inquiète de me lancer avec deux nouveaux personnages alors que les anciens m’avaient beaucoup plu, et au départ ça n’a pas été évident…

J’ai trouvé Hanna très soûlante au début de Gemina, ça n’a pas tout de suite été l’amour fou. En fait, je reproche au livre globalement les mêmes défauts que j’avais trouvés dans les Dossiers Alexander : les personnages sont assez immatures en début de livre, et il faut attendre une petite centaine de pages pour que le danger et l’action les fassent grandir et qu’ils se mettent à se comporter comme des individus doués d’un cerveau. Mais une fois ces cent pages passées, j’ai adoré les personnages : Nik m’a fait rire et m’a aussi émue, je lui ai découvert un courage et une sensibilité qui ne laissaient pas deviner, et Hanna se révèle être bien plus forte et réfléchie que son premier rôle le laisse croire. J’ai vraiment aimé le développement de ce personnage, qui passe de la jeune fille gâtée au leader d’une mission de survie. Hanna est mise à l’épreuve de nombreuses fois et je l’ai trouvée très crédible et attachante, même quand elle doute.

Ensuite, j’ai eu du mal à me remettre dans le style SMS de certaines pages de Gemina, mais une fois l’effort fait, j’ai beaucoup apprécié la mise en page encore plus originale que dans les Dossiers Alexander ! Gemina est très agréable à lire et malgré le nombre de pages conséquent, on retrouve une lecture fluide et dynamique grâce à des supports divers (résumés de vidéosurveillance, extraits de journal intime, discussions instantanées, AIDAN…). J’aime vraiment ces différents types de narration qui forcent le lecteur à toujours rester actif et qui le plongent encore plus dans l’univers du livre. Et puis, d’un point de vue esthétique, c’est très beau et très soigné !

Mais mon coup de cœur pour ce livre va à Ella, la cousine geek de Niklas : je l’ai adorée. Elle est forte, c’est une battante qui combat dans son monde à elle, le monde du code et de l’informatique. C’est aussi un personnage vraiment sensible et attachant, je crois qu’on ne peut que l’aimer !

J’ai aussi beaucoup aimé suivre les agents BeiTech : dans Gemina, on a vraiment accès à leur vie, à ce qu’ils font, à la façon dont ils pensent et ressentent les choses, et ça m’a beaucoup intéressée. J’ai même eu de l’attachement pour certains d’entre eux, comme Kali, Mante ou Falk, malgré leur position d’antagonistes.

Enfin, j’ai adoré le foisonnement des intrigues qui se rejoignent toutes dans une fin complètement explosive et improbable, riche en rebondissements et en sensations. La fin est parfaite ! On plonge vraiment dans de la science-fiction pure, avec des données scientifiques passionnantes.

Finalement, ce deuxième tome d’Illuminae a été une excellente lecture que je ne regrette pas du tout. J’ai hâte de découvrir le tome 3 pour savoir comment tout va se terminer. En attendant, je vous conseille à tous de découvrir cette série géniale, qui plaira à tous ceux qui ont aimé Phobos !

Ma note : 19/20

1 commentaire sur “Review : Gemina, de Jay Kristoff et Amie Kaufman”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *