Bookhaul du SLPJ 2017 de Montreuil !

Re ! Comme promis, voici le détail de mes achats livresques au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil ! Il y avait vraiment énormément de choix puisque toutes les maisons ou presque étaient présentes : on trouvait des albums, des BD, des romans, il y avait vraiment de tout. Si le rez-de-chaussée était plutôt pour les très jeunes (9-13 ans, voire moins pour les albums), le 1er étage proposait des livres adaptés à un public plus vieux. Moi, je ne me suis pas mis de barrières et je suis allée piocher dans les deux !

Les Carnets de Cerise, d’Aurélie Neyret et Jorice Chamblain, Delcourt

J’ai craqué devant cette bd aux superbes illustrations : regardez cette couverture ! Les couleurs sont douces, très automnales, et les personnages sont magnifiques. C’est une bd très jeunesse, je crois, mais d’après ce que j’en ai lu, elle peut s’adapter à un public plus âgé.

 

 

 

 

 

 

 

Une braise sous la cendre, Sabaa Tahir, PKJ

« Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et t’écraserai.

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment. »

Une braise sous la cendre est un roman dont je n’ai entendu que du positif, j’ai donc hâte de m’y mettre !

 

 

 

Cinder, Marrissa Meyer, PKJ

« Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque. Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille. Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cour d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde. »

Le premier tome des Chroniques Lunaires est connu depuis longtemps, il était donc temps que je m’y mette ! Et j’aime l’idée d’une héroïne cyborg, je suis curieuse de voir ce que ça donne…

 

 

 

Grisha, Leigh Bardugo, Milan

« Le royaume de la Ravka est maudit depuis des millénaires. Son destin repose désormais sur les épaules d’une orpheline.

Alina a été recrutée par l’Armée pour accompagner les Grisha, de puissants magiciens qui luttent contre le brouillard maléfique qui déchire le pays. Quand son ami d’enfance frôle la mort lors d’un raid, Alina doit affronter ses peurs et sa destinée… Le monde des Grisha est dangereux et les pièges nombreux.

À qui Alina pourra-t-elle accorder sa confiance, alors que la seule personne sur laquelle elle pouvait compter n’est plus en mesure de l’aider? »

Après avoir adoré Six of Crows, je voulais continuer un peu dans ce superbe univers, c’est donc sans hésitations que je vais me plonger dans Grisha !

 

 

Tobie Lolness, Timothée de Fombelle, Gallimard Jeunesse

« Tobie n’est pas un garçon comme les autres. Agé de 13 ans, portant une cicatrice horizontale sur la joue, il est le fils d’un grand homme, d’un merveilleux savant. Il vit dans un arbre et ne mesure pas plus d’un millimètre et demi.

Il est exilé avec sa famille pendant cinq ans dans les basses branches parce que son père n’a pas voulu révéler le secret d’une invention révolutionnaire. Jusqu’au jour où ses parents sont emprisonnés. Tobie est alors pourchassé par son propre peuple, obligé de se cacher et de vivre la nuit « comme ces animaux nocturnes, anonymes, invisibles ». »

J’avoue que j’ai surtout choisi ce livre pour sa couverture, même si j’en ai entendu de bons avis et qu’avec Gallimard, je suis sûre de ne pas être déçue !

 

 

 

Mon bullet avec Bulledop, Bulledop, Flammarion

Il ne s’agit pas d’un vrai livre, mais plutôt d’un manuel découverte pour les créatifs ou les désorganisés qui souhaitent se lancer dans le bullet journal, ce carnet miracle, sans savoir comment s’y prendre. Pour celui-ci, je ne posterai pas de « review » à proprement parler : je vous propose plutôt de voir mes propres pages, quand j’aurai un peu avancé le mien grâce aux conseils de Bulledop !

 

 

 

 

 

 

Voilà, c’est tout pour ce bookhaul ! Finalement, j’ai été assez raisonnable, ahah, quand je vois ceux qui ont dix livres ou plus…:’) Mais j’ai de quoi faire, et j’ai hâte de finir tous ces livres pour revenir en parler avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *