Salon du Livre de Montreuil : compte rendu d’une journée (pas si) ordinaire

Hellooo ! Samedi, j’ai eu la chance de pouvoir aller au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse qui se tenait à Montreuil jusqu’à ce soir. Vous n’avez pas pu y aller, ou vous hésitez encore ? Voici le compte-rendu de la journée !

5h15 : J’avais mis une alarme, la veille, dans un sublime assaut de courage pour me tirer du lit à l’aurore et profiter au mieux de cette journée.

5h20 : La vie est trop courte pour se lever tôt. C’est ce que je me dis en remuant le 3e café d’un œil hagard.

5h45 : Accréditation presse (facile, il suffit d’avoir un blog et d’en faire la demande sur le site, c’est gratuit !), carte d’identité, argent, nourriture, eau (il fait très très chaud et on bouge beaucoup, prévoyez !), tickets de transport, sac à dos (chargez-vous le moins possible, après il faut tout porter. Sans compter qu’il y a beaucoup de monde et que vous aurez du mal à bouger avec un sac énorme), tout y est. Je viens de le vérifier pour la 42e fois, alors j’en suis plutôt sûre, mais vérifions encore une 43e fois…

6h15 : Je vous conseille, autant que possible, de faire le salon avec quelqu’un, c’est plus agréable, même si l’on rencontre aussi beaucoup de gens sur place ! Pour ma part, j’étais avec Hugo, on avait décidé de passer la journée au salon ensemble.

9h00 : Après un temps fou de transport, nous voici au SLPJ ! Gros moment d’émotion en voyant tous les stands : il y a énormément de maisons d’éditions jeunesse, elles sont presque toutes représentées puisque le salon s’étend sur deux étages (plus un sous-sol pour les expositions) : PKJ, Casterman, XO, Lumen, Grénat, Rouergue, Albin Michel, Actes Sud, et même Delcourt, tout y est ! Prenez le temps de regarder chaque stand : on peut faire cinq tours du salon et en redécouvrir à chaque fois un nouveau…

9h16 : Essai de dédicace pour Phobos de Victor Dixen : la queue est immense, on nous donne un numéro et il faut revenir dans deux heures. Astuce : si vous voulez voir un auteur qui a du succès, allez-y dès l’ouverture, sinon, il y aura trop de monde et vous ne serez pas sûr de repartir avec une dédicace.

9h37 : On rencontre les premières personnes ! Perso, j’étais vraiment timide au départ, je ne crois pas que je serais allée parler aux gens si j’avais été toute seule. Mais finalement, tout le monde était très sympa : les vendeur.euse.s, les auteur.e.s, et tous les gens que j’ai pu rencontrer ! Celleux qui viennent au salon sont pour la grande majorité des passionnés de livre, il y a peu de chances qu’on vous envoie paître 🙂 Et puis, le salon, c’est l’occasion avant tout de partager, de se retrouver tous ensemble pour échanger sur les livres qu’on aime, et ce serait dommage de passer à côté de ça.

10h22 : Premier craquage ! Pour moi, il s’agit de Mon bullet avec Bulledop (je vais faire un autre article pour le bookhaul ;)). Sauf si vous êtes fils/fille d’un riche émir du Qatar, je vous conseille de faire un tour d’abord, pour tout regarder, avant d’acheter : comme ça, vous pourrez vraiment repérer les livres qui vous font envie. Nous, on a fait comme ça ! Sans compter que si vous achetez tous vos livres en début de journée, il va falloir les porter, et ils peuvent s’abîmer dans le sac… (Oui, parce que c’est le point négatif du salon : comme il y a beaucoup de monde, on est très souvent bousculé-e. Faites attention si vos livres sont fragiles, et préférez les livres recouverts d’un plastique protecteur autant que possible : au moins, on est assuré qu’ils ne sont pas cornés et que la tranche n’a pas été cassée par des mains peu soigneuses…)

11h13 : Nouvel essai pour Phobos, et la même réponse : revenez dans deux heures. Ce n’est pas grave, parce que le salon est grand et on s’occupe facilement, pendant les deux heures ! Mais c’est juste pour dire que certains auteurs sont assez longs, pendant les dédicaces (normal, on échange, ce n’est pas juste une signature vite fait), alors pensez à une occupation !

13h00 : Repas ! Samedi, un super pique-nique entre bookstagrammers était organisé par Kévin du compte instagram @palaceofbooks, merci à lui ! On a passé un très bon moment. Si vous allez à un salon, essayez de vous informer sur les activités, les conférences, les événements en commun comme celui-ci : il peut y avoir des choses intéressantes. Pour nous, ça a été l’occasion de se rencontrer, et aussi de se reposer un peu (dans le salon, il y a beaucoup de bruit et on est debout toute la journée : arrangez-vous pour être en forme ! Je conseille même de prendre deux ou trois trucs à grignoter, en cas de coup de barre)

14h34 : Enfin, j’ai la dédicace de Phobos !! Pour ma part, j’ai fait dédicacer mon tome Origines. Victor Dixen est vraiment super sympa : il prend du temps avec chacun de ses lecteurs, sourit beaucoup, pose des questions, s’intéresse à ce qu’on pense… Il a le contact facile, c’est agréable de parler avec lui. Il fait même des photos avec ceux qui le veulent ! C’était un moment très fort. (Par contre, avant, on a cru mourir sous la chaleur qu’il faisait, le bruit, et le fait qu’on était cinq au m² dans la file d’attente…) Je suis super contente d’avoir pu enfin le rencontrer et parler avec lui de cette superbe saga !

15h07 : Nouveau tour du salon, seule, cette fois-ci. C’est là que j’ai eu mes autres craquages : Les carnets de Cerise, d’Aurélie Neyret, Grishas (Leigh Bardugo) Tobie Lolness (Timothée de Fombelle) ! Je ne regrette pas du tout, d’autant que j’ai déjà fini la bd des Carnets de Cerise, donc je vous ferai la review bientôt !

15h11 : J’ai pu faire dédicacer Mon bullet avec Bulledop ! Encore une fois, Bulledop était super sympa, comme toutes les personnes présentes : il y avait beaucoup moins de queue que pour Victor Dixen, du coup c’était plus calme, ce qui m’allait bien aussi. Elle m’a mise à l’aise alors que je ne parvenais pas à arrêter de la voussoyer 🙂

16h23 : Derniers craquages chez PKJ : Cinder (Marissa Meyer), et Une braise sous la cendre (Sabaa Tahir) ! Je n’ai entendu que des avis positifs sur ces livres, alors j’ai hâte de les commencer ! PKJ m’a aussi offert un superbe tote bag, que j’aime désormais comme mon fils.

17h02 : Reformation de notre petit groupe : on était tous crevés, donc on s’est assis au fond du salon pour discuter et nous montrer nos achats. La journée s’est finie tranquillement, avec quelques dernières rencontres toujours aussi adorables.

Finalement : 

Merci à tous ceux que j’ai pu rencontrer ! La journée a été superbe, je suis rentrée avec des étoiles dans les yeux et une seule envie : retourner au prochain, en mars, à Paris. Le salon m’a permis de discuter avec beaucoup de personnes très intéressantes, de découvrir de nouveaux livres et d’obtenir quelques dédicaces qui m’ont fait très plaisir. Aucuns regrets (à part peut-être d’avoir raté Sophie Audouin-Mamikonian et les auteures d’Oksa Pollock qui dédicaçaient aujourd’hui chez XO) ! Bref, je l’ai déjà dit plusieurs fois sur instagram, mais je le redis ici : merci à tous. Merci aux gens avec qui j’ai parlé, merci aux auteur.e.s qui ont dédicacé, à tout le personnel du salon qui a fait en sorte que la journée se passe le mieux possible pour les visiteur.euse.s (mention spéciale pour le vigile comique de la fin d’après-midi), merci aux vendeur.euse.s pour leur bonne humeur et leur envie de partage alors qu’ils travaillaient quand même le week-end dans le bruit et le monde toute la journée. Ce salon était mon premier et grâce à vous tous, il sera inoubliable. Hâte de vous revoir ! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *